Un rêve : « Co vies disent neuf »

Une nuit de mai 2020, alors que j’ai du mal à trouver le sommeil, une phrase me vient : la ‘langue des oiseaux’, chère aux alchimistes, me souffle ce message : « Co-vies-disent-neuf ! »

Comme si, en ce premier confinement, qui en verra arriver deux autres, des vies, toutes ensemble, aspiraient à créer du nouveau, une nouvelle réalité. J’ai trouvé la perspective plutôt joyeuse !

Ayurveda et Covid

C’est justement le thème de la conférence donnée le 13 février dernier en langue anglaise par le Dr Partap Chauhan, fondateur de l’institut JIVA Ayurveda où j’apprends les principes de santé de l’ Âyurveda, la médecine indienne traditionnelle née il y a 5000 ans. Les 50 médecins de cet institut transmettent leur savoir ancestral à travers le monde. Ces scientifiques œuvrent pour une médecine intégrative où l’Âyurveda trouve sa place aux côtés de la médecine moderne.


Les dispositifs de santé prônés par le gouvernement indien

Le médecin évoque l’idée d’une nouvelle réalité à construire pour traverser, le plus sereinement possible, la période particulière que nous vivons depuis plus d’un an.

À la nuit noire succède toujours le lever de soleil.

Ainsi, je renoue avec mon ancien métier en traduisant ici quelques extraits de cette conférence. Je m’aperçois que les valeurs diffusées par ce médecin ayurvédique sont très proches de celles que je m’efforce de mettre au cœur de ma pratique du massage.

Voici ce que nous transmet le médecin indien :

« Dès le début début de la crise sanitaire, le Corona virus est venu nous enseigner quelque chose, nous transmettre des leçons. Être à l’écoute de l’autre est devenu normal : une nouvelle normalité est en train de naître. Sans la Covid, cela n’aurait pas été possible. Deux choses semblent essentielles aujourd’hui :

  • Considérer la situation de manière positive
  • Rester en contact les uns avec les autres pour reformer une communauté.

Rien n’est permanent. Tout change sans cesse. Une crise a toujours un aspect positif. »

Il est intéressant de noter qu’en chinois, le mot « crise » est représenté par deux idéogrammes, l’un signifiant « danger », l’autre « opportunité« .

idéogrammes crise en chinois

Le Dr Partap poursuit…

« Malgré les confinements et contraintes, nous pouvons rester en lien et nous entraider grâce à la technologie. Chacun(e) de nous trouve enfin le temps de mieux connaître son entourage, sa famille, ses enfants, son ou sa partenaire de vie. Chacun-e trouve plus de temps pour apprendre, se cultiver, faire ce que nous n’avons jamais le temps de faire. Il est temps de s’ouvrir, si on le souhaite, à la spiritualité, à quelque chose de plus grand que soi. »

Ainsi, ce scientifique énonce les résultats de 60 études cliniques menées à travers l’Inde :

« En Inde, en ce début d’année 2021, le virus décline. 85 à 90 % de la population n’a pas développé de symptômes, ou alors une forme bénigne de la grippe.

Il n’est pas question ici de dire qu’il ne faut pas se vacciner contre le Coronavirus. Je ne suis pas compétente en la matière et, surtout, chacun-e est libre et seul-e à même de faires ses choix. Les propos relatés dans cet article émanent d’un scientifique de renom dont les travaux ont été primés par l’ONU en 2002. Il travaille depuis en collaboration avec des équipes médicales du monte entier.

  • Taux de mortalité Covid 19 : 1,5 %
  • Taux de guérison : 98 % en suivant un traitement allopathique en complément du traitement ayurvédique strict élaboré par des médecins, dont le Dr Partap.

Le secret de la diététique ayurvédique

Le Dr Partap collabore avec le Ministère indien de la Santé. Un programme de recommandations est élaboré. Le ministère diffuse un guide à la population et recommande, dès le 20 mars 2020, d’appliquer les principes de l’Ayurveda comme médecine dans la vie quotidienne.

60 études ont été menées à travers l’Inde dans 110 localités. La populations a suivi ce programme de soins strict. Il a été constaté 5 fois moins d’infections par la Covid 19. Les populations utilisent les remèdes ayurvédiques conseillés, parfois en complément de traitements allopathiques, mais pas systématiquement.

Les gens consomment par exemple, du curcuma, du gingembre, du poivre noir selon des prescriptions spécifiques et suivent chaque jour sans exception la Dinacharya, une routine de santé traditionnelle qui renforce le système immunitaire.

Il est constaté que la population développe des anticorps sans être vaccinée.

L’importance de la prévention

Le Dr poursuit son propos :

« Dans les villages, les populations, souvent très pauvres, mènent une vie simple, au contact de la nature et suivent naturellement les principes ancestraux de l’ayurveda, inscrits dans les textes védiques. Il n’y a pas de cas de Covid 19. Ces population n’ont rien à perdre, puisqu’ils ne possèdent rien. Ils se contentent de l’essentiel. Leur niveau de stress est très bas. Ils consacrent un espace de leur habitation à des pratiques spirituelles, chantent des mantras spécifiques, par exemple. »

Maintenir l’équilibre

Face à la situation sanitaire et la Covid 19, il nous faut donc respecter ces deux principes :

  • Suivre chaque jour le ‘Dharma’, la discipline de vie fondée sur le respect des lois naturelles dans tous les domaines de la vie.
  • Construire notre immunité et la renforcer : une bonne immunité mène à une bonne santé.

Mettre en pratique ces recommandations ? Vous y pensez ? J’essaie, comme vous. Et vous, quelle est votre routine favorite ?

Estelle